Mon panier
Aucun article

Granitiers

Granitiers

 

LES GRANITIERS BRETONS

PARTENAIRES DE LA VALLÉE DES SAINTS

 

 

« La Bretagne est une terre de granit. On peut le voir affleurer non seulement sur les vieilles collines arides mais aussi dans les bois et les champs

ainsi que sur les côtes qui le font voir à nu, aux formes singulières et parfois étranges.»

Extrait de l’éloge du granit de Per-Jakez Hélias.

 

 

Le granit marque profondément la Bretagne de son empreinte.

Sa personnalité, son caractère « trempé », sa ténacité et sa longévité ont permis un patrimoine bâti exceptionnel qui jouit d’une grande renommée. Croix, calvaires, églises, chapelles, enclos paroissiaux, manoirs, châteaux, puits, fontaines, ponts, phares, écluses, maisons, murets, pavages… le granit est ancré dans le paysage breton et s’offre à nous dans une multiplicité de genres et une profusion de formes. Locronan, Saint-Malo, Concarneau, Dinan, Perros-Guirec, Léhon, Rennes, Fougères, Rochefort-en-Terre… et tant d’autres lieux de Bretagne où la « pierre à grains » inonde l’espace et ravit le visiteur.

 

En Bretagne, il n’y a pas un granit mais des granits qui se différencient par leur couleur, parfois même au sein d’un même gisement, et par la taille de leurs grains. Sa palette de couleurs (bleu, rose, gris, beige, noir, roux…) qui est unique en France, ses propriétés intrinsèques, le savoir-faire des compagnons qui l’extraient et qui le façonnent sont les atouts du granit breton.

La Bretagne comprend plusieurs bassins granitiers: Lanhélin et Saint-Pierre-de-Plesguen (Ille et Vilaine), Louvigné-du-Désert et le Coglais (Ille et Vilaine), Perros-Guirec et Pleumeur-Bodou (Côtes d’Armor), Dinan, Languédias, La Landec, Brusvily et Le Hinglé (Côtes d’Armor), Brennilis, Rosporden, Cléder (Finistère), Bignan, Elven, Saint-Nolff, Le Saint, Péaule (Morbihan)… pour ne citer que les principaux.

 

L’industrie granitière bretonne est composée d’un tissu de petites et moyennes entreprises qui exercent une activité d’extraction en carrières ou une activité de façonnage de granits de Bretagne ou d’ailleurs, ou une activité combinée d’extraction et de façonnage.

L’histoire du granit commence en carrière d’où il est extrait au moyen d’explosifs ou par découpage au câble diamanté. Les blocs extraits sont acheminés vers les usines ou ateliers où ils subissent plusieurs opérations mécanisées de transformation : sciage, débitage, éclatage, finition de surface (flammage, bouchardage, grenaillage, polissage…) jusqu’à obtenir les produits finis. Bien que la robotisation soit maintenant présente, le façonnage manuel (taille de pierre, polissage, gravage…) reste irremplaçable pour un certain nombre de fabrications.

 

Soucieuse de transmettre le savoir et le geste, la profession a créé un centre de formation d’apprentis à Louvigné du Désert. Géré par l’UNICEM, ce CFA accueille des jeunes qui viennent de différentes régions, les forme par alternance (CFA et entreprises) aux métiers de la pierre et les prépare à obtenir un diplôme (CAP tailleur de pierre, CAP marbrier du bâtiment et de la décoration, BP métiers de la pierre). Partenaire de la Vallée des Saints, le cfa de Louvigné lui a fourni des « korribancs » et autres objets insolites (champignons).

-> CFA UNICEM - 02.99.98.01.59 - cfa-louvigne@unicem.fr

 

 

 

GRANIT EST MON NOM

BRETAGNE EST MON TERROIR

 

 

 

L’indication géographique est un signe officiel de qualité délivré par l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), pouvant être utilisé sur des produits qui ont une origine géographique précise et qui possèdent des qualités, une notoriété ou des caractéristiques liées à ce lieu d’origine.

 

 

Pour les consommateurs : c’est une garantie sur la qualité et l’authenticité d’un produit respectant un savoir-faire traditionnel qui a contribué à la réputation particulière de ce produit.

Pour les artisans ou entreprises : c’est un moyen de valoriser leurs produits et leurs savoir-faire, ainsi qu’un outil efficace contre une concurrence déloyale et d’éventuelles contrefaçons.

Pour les collectivités locales : c’est un moyen de protéger leur patrimoine et de mettre en valeur des savoir-faire territoriaux.

 

Le 20 janvier 2017, au terme de plusieurs années d’une démarche collaborative entre granitiers bretons, l’INPI a homologué l’Indication Géographique Granit de Bretagne, la première IG française dans le secteur des pierres naturelles.

L’IG Granit de Bretagne protège les granits extraits de carrières implantées dans l’aire géographique définie dans le cahier des charges- Bretagne et commune de Saint-James- ainsi que les produits fabriqués à partir de ces granits, dans des unités de façonnage implantées dans cette aire géographique. 

 

L’Indication Géographique Granit de Bretagne :

• éclaire et sécurise le choix des utilisateurs publics et privés sur la provenance et l’authenticité des produits mis sur le marché, évitant ainsi des actes de tromperie économiquement désastreux pour les granitiers bretons

• renforce la notoriété du granit de Bretagne et de ses productions en Bretagne, en France et à l’export

• conforte les entreprises granitières qui sont ancrées pour la plupart au sein de territoires ruraux et qui contribuent à l’économie locale

• participe au rayonnement de la Bretagne et de ses territoires.

 

On ne pourra plus voler le nom du granit breton !

 

 

Pour en savoir plus : www.granitdebretagne.bzh

 

 

Partager :