Mon panier
Aucun article

Venez découvrir

une île de Pâques

au coeur de la Bretagne !

Granitiers

Granitiers

Le granit marque profondément l’identité de base de la Bretagne dans ses paysages et dans les ouvrages civils et religieux que les bâtisseurs ont construit au fil des siècles. Pendant longtemps, l’exploitation de la pierre à grains a été rudimentaire jusqu’à l’apparition de techniques nouvelles qui ont progressivement et profondément modernisé son extraction et son faconnage.

 

Aujourd’hui, l’industrie granitière bretonne est composée d’un tissu d’une centaine de petites et moyennes entreprises qui exercent soit une activité d’extraction, soit une activité de façonnage à partir de granits bretons ou d’ailleurs, soit une activité combinée d’extraction et de façonnage. La Bretagne comprend plusieurs bassins granitiers dont les principaux sont : Lanhélin et Saint-Pierre-de-Plesguen (Ille-et-Vilaine), Louvigné-du-Désert et Le Coglais (Ille et-Vilaine), Perros-Guirec et Pleumeur-Bodou (Côtes d’Armor), Dinan, Languédias, Brusvily et Le Hinglé (Côtes d’Armor), Brennilis (Finistère), Bignan, Elven et Péaule (Morbihan).

 

L’histoire du granit commence en carrière (une quarantaine en Bretagne) d’où il est extrait au moyen d’explosifs et/ou par sciage au câble diamanté. Les blocs ainsi extraits sont ensuite acheminés vers les usines ou ateliers où ils subissent plusieurs opérations mécanisées de transformation (sciage, débitage, éclatage, finition de surface…) jusqu’à obtenir les produits finis commandés par la clientèle. La taille manuelle reste cependant irremplaçable pour le façonnage d’un certain nombre de produits.

 

La palette de granits de coloris différents aux bonnes qualités intrinsèques, le savoir-faire reconnu des compagnons au service d’uneproduction de qualité et le positionnement géostratégique de la Bretagne sont les atouts de l’industrie granitière bretonne.

 

La production bretonne est commercialisée en Bretagne et sur le reste de l’Hexagone ; elle est aussi exportée au-delà de nos frontières, principalement en Europe du Nord.

 

En revanche, l’industrie granitière bretonne doit faire face à une vive concurrence, y compris en Bretagne, de productions provenant en particulier de pays à bas coût de main-d’oeuvre. À titre indicatif, les quantités importées sur la France de pavés, bordures et dalles en pierres naturelles se sont élevées à 125 000 tonnes en 1997 (dont 186 tonnes de Chine) et à 448 000 tonnes en 2013 (dont 90 000 tonnes de Chine).

 

Le choix par les collectivités locales de produits finis d’importation entraîne une diminution de la charge de travail des granitiers bretons implantés au coeur des territoires ruraux pour lesquels cette activité est économiquement importante.

 

La profession travaille à l’élaboration d’une INDICATION GÉOGRAPHIQUE qui protègera le granit breton afin de sécuriser les clients publics et privés sur la provenance et l’authenticité de nos productions. L’IGP confortera ainsi le rayonnement de la production granitière bretonne en Bretagne et au-delà.

 


Jean-Marie BEGOC
- Président des granitiers bretons de l'UNICEM Bretagne (Union des
industries de carrières et matériaux de construction) -

Christian CORLAY
- Secrétaire Général de l'UNICEM Bretagne -